Feed on
Posts
Comments

Lettre ouverte à Nolife

[Source]

 

Nolife,

 

Vous êtes une chaine formidable, une équipe formidable. On aurait jamais imaginé voir un truc pareil passer à la télévision un jour, un mouvement pareil fonctionner. Et pourtant, je fais partie des abonnés, de ceux qui soutiennent la chaine. Et je me régale toujours à écouter vos émissions. Et vous sentez évidemment venir le « mais », et vous savez certainement de quoi je vais parler. C’est difficile de savoir à qui je parle finalement, parce qu’un équipe, c’est vraiment beaucoup de personnes, ce n’est pas juste un meneur. Je ne sais pas qui à donné telle ou telle idée, mais… Oui, encore l’histoire de l’hoax. Oui, on sait, pour vous c’était juste une blague. Le principe de base était d’ailleurs énorme, génial ! Mais la manière dont ça a tourné, et ce que vous avez diffusé récemment, vous réalisez ce que vous faites ?

 

Resituons la situation : Lendemain des 5 ans de Nolife. Je regrette de ne pas avoir put être à la soirée, mais je sais que j’aurais un beau compte rendu à voir. Sauf que la se met à tourner une vidéo, un vidéo surprenante et choquante en vérité. Rappelez vous, je ne sais RIEN. Je n’ai pas été à la soirée. Et je vois une vidéo ou des gars débarquent complètement bourrés sur scène. Ben, ça encore, je m’en fiche en fait, ça arrive à tout le monde les débordements, mais si c’est dommage et que ça m’inquiète pour l’image de la chaîne. Et puis il y a ce « détail » que beaucoup trouvent sans importance : Un des garçons venus sur scène prend la présentatrice par l’épaule, visiblement contre son grès, l’entraîne dans un coin hors des regards tandis qu’elle se débat, et une foule de personnes se précipite pour gérer ça. Quand vous êtes spectateur et que vous ne savez rien, vous avez une putain de boule dans la gorge. Parce que ce que ce que vous venez de voir, ce n’est rien de moins qu’une quasi agression sexuelle. Ne levez pas les yeux au ciel comme ça. J’ai été choquée, d’autres l’ont été. Je me suis beaucoup, beaucoup inquiétée pour Caroline, pour la chaine. Ça discutait sec sur les forums quand à savoir si c’était un fake ou quelque chose qui s’était véritablement passé. Et comme on disait, et comme vous l’avez déjà lu, « que ce soit vrai ou pas, c’est de mauvais goûts ».

Et vous avez vite mis les choses au clair, oui, c’était un fake, une mise en scène. La mise en scène d’un hoax avec une foule de témoins dans le coup. Une idée géniale, un concept énorme. Sauf que ça à dérapé. Que cette vision d’une personne se faisant agresser de la sorte à vraiment eut du mal à passer et à laissé un sale goût dans la gorge. Il y a eut des excuses, mêmes si ledites excuses, elles aussi elles me sont restées en travers de la gorge : « Wow, le RPG qui fait quelque chose de mauvais goût, breaking new ! ». Merci pour le ton moqueur, mais c’était dispensable. Ce n’est pas parce qu’on est habitué à ce que le RPG fasse des choses de mauvais goûts qu’on l’appui, loin de la.

Cette vidéo « d’excuse », je l’ai trouvé bancale, peu convaincante. Mais vous savez quoi ? Je vous ait pardonné. Je me suis trouvé plein d’arguments pour votre défense : « Ils ont vraiment pas réalisé la portée du truc », « quand on est dans le délire, on voit forcement les choses autrement »… Je me suis dit que cette affaire était néanmoins réglée, même si elle m’a vraiment laissée une sale sensation.

Et puis vous avez postée cette vidéo. Et la, c’est plus que la goutte d’eau qui fait déborder le vase, c’est le foutage de gueule en règle. C’est le « On s’est excusé, maintenant on peut en blaguer et en rajouter une couche, ralala lolilol vous avez vraiment été trop cons d’y croire tiens ! » sensation augmentée par le titre écrit en sms à la con comme si tout ceux qui avaient cru à ce qu’il s’était passé et s’étaient inquiétés étaient des abrutis. . Entre le foutage de gueule et le mépris total de ce que les téléspectateurs comme moi ont put ressentir, vous faites fort. Et je me demande bien comment l’idée de faire cette vidéo à put naître et être concrétisée. Et encore une fois, bon sang, je vous trouve des excuses. Je me dis « Ils ont vraiment pas percuté l’impact, ils veulent dédramatiser en en rigolant ». Et puis je lis le message de Medoc sur twitter qui semble représenter au final l’esprit dans lequel à été faite cette vidéo : « Le mauvais goût n’a décidément plus de limite. Je me désabonne de cette chaîne ». Ah ah. Ce que t’es drôle mec. Donc c’est du second degrés, donc tu sous entend que bon faut en rire, et que ceux qui pensent comme ça sont bien des cons ?

Sauf que : CE-N’EST-PAS-DRÔLE. Avoir cru assister en différé à une agression physique d’une personne, ce n’est pas drôle. S’être inquiétée pour elle, pour sa personne, pour l’avenir de la chaîne, ce n’est pas drôle. Et en rajouter ainsi une couche après avoir fait de vagues excuses, ce n’est pas drôle du tout. C’est juste très vexant pour le spectateur de se voir ainsi rire à la gueule.

Ce n’est pas moi qui vais vous l’apprendre, mais faire de la télévision, c’est prendre en considération ce que les gens vont voir et interpréter, et la sur le coup, vous ne l’avez pas du tout fait et vous êtes enfermés dans une private joke qui passe très très mal à l’écran. Mimez la scène autant de fois que vous voulez entre vous, citez des passages des culs coincés comme moi qui ont été choqués par ce qu’ils ont vu, mais s’il vous plaît, ne vous embourbez pas comme ça sur cette histoire, n’en parlez juste plus, et surtout pas pour refaire des excuses à contre cœur. Longue vie à une chaine que je ne peux m’empêcher d’aimer du fond du cœur.

27 Responses to “Lettre ouverte à Nolife”

  1. Gemini dit :

    C’était une blague ? J’ai vu la vidéo tourner, mais c’est tout ; j’avais juste trouvé que les mecs sur scène étaient des gros connards, j’ignorai même qu’ils appartenaient à la chaine…
    Alors oui, c’est une idée idiote et pas drôle.

    • Plumy dit :

      Ah si c’est des présentateurs / acteurs de la chaine très présents d’ailleurs ^^ ». Comme j’ai dit, de base leur idée était vraiment chouette : Faire un truc à la con sur scène, puis faire tourner le buzz avec le soutien de tout le public qui aurait du garder le secret. Le plan génial quoi ! Le public à d’ailleurs gardé le secret. Mais cette vidéo à pris une drôle de tournure dans le feu de l’action, les ressentit n’ont pas été ceux prévus, ils se sont plus ou moins excusés, et la ça revient sous cette forme et ça le fait juste pas =/

  2. Dijun dit :

    Lettres très bien écrite.

    Je ne suis pas si fan de la chaine (je regarde un petit peu quand je peux) mais j’ai trouvé toute cette histoire de très mauvais goût, l’ultime mauvais goût étant atteint avec cette dernière vidéo.

    Moi qui ne suit que de temps à autre, ça me donne envie d’aller voir ailleurs. En fait, j’ai trouvé ça très amateur et à la fois méprisant cette dernière vidéo quand la toute première était peut être un peu dérangeante mais pouvait s’expliquer.

    • Plumy dit :

      Merci beaucoup, et ça soulage de voir des gens de son avis ^^ »

      Oui, méprisant c’est ce que j’ai ressentit. Mais je n’ai pas envie de dire « j’me casse » parce que c’est un détail, un accro dans un parcours sans faute de 5 ans, une histoire qui a mal tournée puis qu’on commençait à oublier et la qu’ils ressortent de manière vraiment dérangeante. Mais malgré ça, je suis toujours une fidèle de la chaine, ce n’est pas pour une erreur (même une grosse erreur) que je dirais « je regarde plus cette chaine ». Il en faudrait vraiment beaucoup pour que je ne les soutienne plus en fait.

      • Dijun dit :

        Oui, ça dépend de ta relation avec la chaine.
        Je sais que pour ma part je ne suis qu’une visionneuse temporaire et ce genre de chose, ça ne donne pas envie d’approfondir quoique ce soit parce que ça fait une vitrine pas géniale géniale, pas très pro de la chaine du staff. /= Je trouve que c’est dommageable pour eux.

  3. Anion dit :

    J’en ai vu des gens coincés du bulbe, mais lui il bat des records.
    Nan mais ça c’est choquant, je veux pas être a coté de toi le jour ou tu mettra accidentellement TF1. Si tu trouve que c’est du bad buzz, pourquoi t’en rajoute une couche avec cet article de sainte nitouche ?

    C’est vraiment choisir le plus mauvais exemple pour faire un scandale et de la généralisation. Et c’est juste pas cool du tout. (Pour info j’étais pas a la soirée non plus, sur le coup ma réaction ça a été « haha bande de branleurs, vous allez prendre un bon coup de pied au cul », et après ça a été « haha bande de rigolos, pas mal le coup du hoax je me suis fais avoir comme un bleu ». Y’a tellement de choses plus grave que ça m’a juste pas choqué du tout, combien de fois j’ai vu des gens faire les relous avec des filles après quelques verres.. Mais entre ça et une agression sexuelle, il y a un monde ! Et heureusement, de toute manière il y avait plus de gens qu’il en faut pour la protéger..)

    • Plumy dit :

      « Elle » bat des records, je suis une fille. Mais appelle moi « lui » si tu préfère.
      Je ne regarde plus la télévision depuis une bonne 10ene d’années justement parce que je trouvais qu’on y voyait des choses choquantes et dégradantes en règles générales. Le dernier vent que j’en ait eut à été lorsque Davy Mourrier à justement parlé de TF1 qui l’avait choqué donc oui, j’imagine que si j’allumais cette chaine de télévision, je serais mal à l’aise.

      « Si tu trouve que c’est du bad buzz, pourquoi t’en rajoute une couche avec cet article de sainte nitouche ? »
      Parce que j’ai envie d’exprimer mon avis, sur un petit blog perso ou j’exprime mes avis. Rien de bien dramatique, et Nolife est une chaine qui à toujours été pour la transparence, donc je ne vois pas pourquoi je ne dirais pas ce genre de choses en public. Et ce n’est pas, je pense, un article comme celui la qui va ternir l’image de la chaine, encore moins un article ou je finis en disant « Longue vie à une chaine que je ne peux m’empêcher d’aimer du fond du cœur ».

      « C’est vraiment choisir le plus mauvais exemple pour faire un scandale et de la généralisation. »
      J’avoue j’ai pas compris cette phrase. Je n’ai pas généralisé Nolife à cet accident, j’ai parlé précisément de cet accident. Le reste de la chaine est génial, et ça je l’ai dit.

      « Y’a tellement de choses plus grave que ça m’a juste pas choqué du tout, combien de fois j’ai vu des gens faire les relous avec des filles après quelques verres..  »
      Désolé de te le dire, mais le problème est justement que tu trouve ça normal. Et ce n’est pas parce qu’il y a « des choses plus graves » qu’on ne doit pas défendre un point de vu auquel on croit. « Pourquoi se soucier des SDF dans la rue, y’as des trucs plus graves dans les pays ou y’a la guerre ! ». Je grossis énormément le trait, mais voila, avec la logique « y’a plus grave donc pas la peine d’en parler », on va loin dans l’absurde. Non, ce n’est pas parce qu’il y a « plus grave » que je suis dispensée de parler de quelque chose qui est important pour moi, au contraire.

      Inutile de parler plus de cette agression qui au final était totalement virtuelle, donc Caroline n’a rien, et quand je dis « elle n’a rien », j’entends par la « mentalement ». C’était ça qui m’inquiétait, plus que des choses physiques qui auraient put lui arriver, plus le coté mental de se voir agressée comme ça par quelqu’un qui était un collègue et peut-être un proche. Mais comme on le sait, tout ça était faux. Mais les images étaient convaincantes pour les « saintes nitouches » comme moi.

      • Anion dit :

        Ah pardon pour le il/elle, les internets, l’habitude, toussa.

        Je dis pas le contraire, les images étaient convaincantes puisque moi même j’ai été berné. Et je me suis dis qu’ils allaient déguster en coulisse, mais non, je ne trouve pas qu’une agression sexuelle soit quelque chose de normal. Et c’est justement pour ça que je trouve totalement surréaliste de comparer ça à une agression sexuelle. Parce que c’est justement à force de comparer tout et n’importe quoi à des agressions sexuelles, que ça se banalise (et fini malheureusement pas rendre les gens indifférents), au détriment des véritables victimes. Victimes qui ne sont plus prises au sérieux, parce que les gens ont perdu toute connotation de la gravité d’une agression sexuelle. C’est un peu le même débat pour le racisme, et bien d’autres choses. On essaye tellement de tout ramener à des choses très graves, qu’au final c’est l’effet inverse qui se produit, on les banalise, et les gens finissent même par en être décomplexés.

        Alors oui je peux comprendre le point de vue, mais la forme ne me plait pas, faire un procés à Nolife en dramatisant énormément la situation. Je pourrais le comprendre si Nolife était la seule chaine à le faire, sauf que ce qu’à fait Nolife, au risque de me répéter, c’est du bisounours total à coté des autres chaines (et du niveau global ou est tombé l’audiovisuel).
        C’est pour ça que je disais que c’était le plus mauvais exemple, parce que de tous les exemples les plus sordides et nauséabond de notre société, tu choisis Nolife, tout en précisant que leur situation n’est pas des meilleures, pour en faire un procès, en l’associant au thème extrêmement grave de l’agression sexuelle.

        Vraiment, c’est pas méchant ni rien, mais vu la situation, et même ton point de vue, la meilleure chose à faire serait d’oublier totalement cette histoire, plutôt qu’en remettre une louche comme par ce billet. Et pour Nolife, je trouve que c’est une très bonne chose d’avoir fait la vidéo supplémentaire, car non seulement ça prouve bien que c’était vraiment une blague (en l’occurrence en mettant Caroline au coeur du gag), et de l’autre ça permet de bien montrer qu’il vaut mieux en rire, et non en pleurer. C’est de l’humour noir en somme. Comme l’aurait peut être apprécié ce regretté Desproges.

        • Plumy dit :

          J’ai du mal à te suivre, tu dis qu’on banalise à trop en parler, mais non, si je trouve grave le fait de toucher quelqu’un de manière personnelle contre son grès, je ne peux que trouver grave quelque chose de pire =/. Ou alors tu veux dire qu’à force d’utiliser le terme on le banalise et le décrédibilise ? En tous cas c’est ce que j’ai ressentit sur cette vidéo, c’est pour ça que ça m’a tellement marquée et mis mal à l’aise ( et j’ai marqué QUASI agression sexuelle).
          Mais en fait j’ai beau relire ton 1er paragraphe je n’arrive pas à comprendre la ou on ne s’entend pas, parce que ce que tu dis je suis d’accord avec toi, mais je ne vois pas par rapport à qui tu me dit ça v_v;;;

          « Alors oui je peux comprendre le point de vue, mais la forme ne me plait pas, faire un procés à Nolife en dramatisant énormément la situation. Je pourrais le comprendre si Nolife était la seule chaine à le faire, sauf que ce qu’à fait Nolife, au risque de me répéter, c’est du bisounours total à coté des autres chaines  »
          Tu veux que je fasse un post d’ode à la chaine pour compenser à coté ? Je ne suis qu’un petit blog pas vraiment lu, ma démarche devrait être plus réfléchie si j’avais un gros impact ou faisait partie d’un gros site, mais la, c’est vraiment un truc perso. Et je trouve pas vraiment la comparaison avec les autres chaines justifiées, comment dire… Oui, les autres chaines font de la merde, et non, ce n’est pas normal. Et ça, c’est carrément un fait établi, pourquoi j’irais en parler ? (Et comme je l’ai dit, je ne regarde pas la télé, nolife je la regarde via le site). Nolife n’a justement RIEN à voir avec ces autres chaines, et c’est justement pour ça que la ça secoue.

          Mon but n’est pas du tout de faire un procès à nolife, mais de leur dire ce que moi, téléspectatrice lambda, j’ai ressentit. Écrire une autre vision des choses. J’aurais put en faire un mail mais j’ai préféré poster ça ici sous la forme d’un post plus perso, et aussi pour pouvoir échanger des avis.

          Tu sais, j’étais bien partie pour oublier cette histoire (alors que j’en ait tartiné sur des forums v_v;; ) mais la sur le coup, c’est nolife qui en rajoute une couche en revenant sur cette fâcheuse histoire par le biais d’une « auto parodie » qui du coup fait foutage de gueule du téléspectateur, chose que je reproche donc à la chaine.

          J’aime l’humour noir, mais comme dirait Desproges justement, « on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde ». Et la pour le coup, cette « blague » (je parle de la dernière vidéo postée) aurait du rester dans leur cercle privé.

        • Kima dit :

          Hé mec, compare pas ces médiocres trous de balles qui font très mal une mauvaise blague qui n’avait rien de drôle à Desproges ! S’il te plait !

  4. Edward dit :

    eh bien une fois de plus, tu m’as devancé, car j’avais très envie d’écrire un truc du genre, en espérant que l’équipe de nolife le lise. Non pas pour être un râleur, mais dans l’espoir que dit de façon propre et justifiée, ils réalisent et comprennent mieux que toute cette histoire ai pu toucher et gêner bien des gens.
    Et comme toi, j’étais en mode « bon, allez, c’est fini, c’était une blagua qui a dérapé, basta, on passe à autre chose » et là, la dernière vidéo, je la vis aussi comme un gros foutage de gueule. Pas une taquinerie « rions tous ensemble de nous être mal compris » mais vraiment comme un « vous avez été trop cons de croire à la blague ». Du coup, si on résume on se fait traiter de cons de s’être inquiété pour une jeune femme adorable et pour l’avenir d’une chaine qu’on adore… pas cool.

    Donc, je confirme au nom de pas mal de gens qu’il faudrait, messieurs-dames de Nolife, que vous stoppiez cette histoire, qu’on tourne la page tous autant qu’on est et basta. Histoire que le hoax soit oublié et qu’on retourne visionner notre chaine préférée avec le sourire et sans goût amer. Merci.

  5. Gen' dit :

    Juste une question : quand tu vois un type pris au piège dans une caméra cachée s’énerver à la fin, ça ne t’énerve pas, tu ne te dis pas qu’il devrait dédramatiser et en rire comme tout le monde ?

    « que ce soit vrai ou pas, c’est de mauvais goûts »

    Ça ne veut rien dire, si c’était vrai, ça ne serait plus du mauvais goût mais un dérapage malheureux. Après tu parles d’agression sexuelle, c’est exagéré, ce n’était pas fait pour être perçu comme tel, le mea culpa est peut-être à faire à ce niveau là. Etant tombé dans le panneau comme tout le monde ce n’est pas l’impression que ça m’a donné, au pire j’ai pensé que ça allait gueuler dans les coulisses, pas de quoi en faire un drame.

    Bref, de mon côté je trouve que ça prend des proportions aberrantes pour pas grand chose. Qu’on hurle à l’ultime mauvais goût pour un pince-sans-rire, c’est trop.

    • Plumy dit :

      Ça dépend vraiment le genre de camera caché, mais globalement j’ai jamais accroché à ce genre d’humour ^^ » Y’a les blagues « gentilles » et les trucs que je trouve plus limite. Quand on a vraiment été touché personnellement pour une raison ou un autre, c’est difficile de dédramatiser, il suffit pas de dire « c’était une blague yeah ! » pour que tout soit effacé d’un revers de main.

      J’ai bien fait de mettre le mot « quasi » devant agression sexuelle pour modérer mon propos. On a tous un ressentit différent des choses, mais rentrer dans la bulle personnelle de quelqu’un, la toucher de manière proche contre son consentement, et l’embarquer à part, ça évoque quoi d’autre que ça ? Il n’y a pas besoin de se passer « grand chose » pour qu’on puisse utiliser le terme « agression sexuelle ». Le mec qui m’attrape par la taille dans la rue, c’est une agression sexuelle. C’est dommage que ça ne soit pas clair pour tout le monde. Peut-être parce qu’en tant que mec vous imaginez ça qui vous arrive avec une fille jolie ou banale ? Imaginez avec une vieille mamie dégueu pour visualiser la réaction qu’on peut avoir face à cette simple idée.

      Comme tu dis, ce n’était pas fait pour être perçu comme tel, c’est vraiment pour ça que c’est super dommage que ça ait donné cette impression, parce que sans ça la blague était énorme ! Mais j’ai été choquée, d’autres gens l’ont été, et la chaine n’a pas eut l’air de prendre ces réactions au sérieux =/. Et je trouve ça extrêmement dommage.

  6. Gen' dit :

    Là c’est toi que je suis à la limite de trouver insultante, et un tantinet sexiste. Si une femme m’attrapait dans la rue par n’importe-quelle extrémité, je considérerais effectivement ça comme une agression, je considère être plus qu’une paire de testicules sur pattes. Le coup de la mamie, c’est le pompon sur le bonnet, mais passons…

    Ces personnes là bossent pour la chaîne et fréquentent l’animatrice régulièrement, avec l’alcool, l’affection devient vite physique sans que ça aille plus loin, ou qu’il y ait même envie d’aller plus loin, ce serait sympa de ne pas considérer tous les hommes comme des violeurs en puissance. Mais je peux comprendre qu’il y ait eu un malentendu sur l’interprétation de la scène, et c’est dommage, ceux qui sont impliqués s’en attristent probablement, Caroline y compris, et ils essaient de faire rire pour relativiser et détendre le débat, je vois les choses comme ça.

    Perso, la bande annonce m’a fait rire, sans a priori, sans arrière goût, parce que si on veut oublier un problème il faut commencer par admettre qu’il n’y en avait pas un au départ.

    • Plumy dit :

      Désolé, je ne veux être ni insultante ni sexiste. Le fait étant que j’ai (tu t’en doute bien) déjà pas mal parlé de cette histoire avec pas mal de monde est un truc est revenu assez régulièrement : Les filles étaient d’accord avec moi sur le fait que c’était quasiment du domaine de l’agression sexuelle, tandis que les mecs souvent haussent les épaules en disant que c’est pas bien grave. Chose qui me met mal à l’aise / m’agace, je me suis pas mal posée la question d’où pouvait venir cette différence de point de vue entre les 2 sexes. Du coup j’ai l’impression qu’en grossissant le trait ( « Imagine c’est une vieille mamie édentée qui t’attrape par l’épaule et t’entraine dans un coin » ) ceux qui ont tendance à dire « mais c’est rien » parce qu’ils imaginent ça avec une fille banale et trouvent ça pas si terrible comprendrons mieux pourquoi non, c’est pas rien.
      Donc désolé du coup de t’avoir inclus directement dans ce « cliché » du mec qui ne voit pas le soucis la ou j’en voit un, j’ai été trop vite en raccourcis oui.

      « Ces personnes là bossent pour la chaîne et fréquentent l’animatrice régulièrement, avec l’alcool, l’affection devient vite physique sans que ça aille plus loin, ou qu’il y ait même envie d’aller plus loin, ce serait sympa de ne pas considérer tous les hommes comme des violeurs en puissance.  »

      Et si ça se trouve elle est en couple avec un de ces mecs, je suis totalement d’accord. Mais la je parle vraiment de ressentit, d’interprétation. J’ai regardé plusieurs fois la vidéo en cherchant des indices au fake, et à chaque fois je voyait des détails qui me mettaient vraiment mal à l’aise : La grimace de Caroline, sa manière d’essayer de se dégager, etc. Tout un tas d’éléments qui me donnaient vraiment l’impression d’assister à un truc grave et qui me rendait mal pour elle.

      Je comprend l’idée de vouloir faire rire pour relativiser le truc, sauf que je crois que la, ce n’est pas la bonne manière d’agir, parce que personnellement, plutôt que d’avoir eut l’impression qu’on me prenait par l’épaule pour dire « ah ah, on a bien rigolé, ce qu’on est con », j’ai plutôt eut l’impression qu’on se fout de ma gueule et de ce que j’ai put croire et m’inquiéter.

      Il n’y avait pas de problème au départ, mais ce malheureux rendu de la blague associé aux « excuses » mitigées en ont créés un pour moi, que cette bande annonce n’a fait que confirmer. Différence de ressentit j’imagine =/

      • Gen' dit :

        J’ai pas grand chose à ajouter et je laisserai la chaîne se défendre elle-même s’il elle le veut, ici ou ailleurs, mais je crois qu’il faut remettre les choses dans leur contexte. Tous les détails que tu as vus, c’est juste une preuve qu’ils se sont pris au jeu, ce qui fait d’eux de bons acteurs vu l’ampleur que ça a pris, c’est tout. A partir de là il faut remettre les ressentis à leur place, si je puis me permettre.

        Et puis je me répète, mais le seul malaise réel à tirer de la scène c’est Caroline qui l’éprouve, parce qu’avec n’importe-quel gars à sa place ça serait passé tout seul même avec une main aux fesses. Cette histoire ne fait que remuer le couteau pour elle, c’est pas une situation très sympa, et je suis sûr qu’elle préférerait que tout le monde en plaisante. Tu me diras qu’il ne fallait pas la mettre dedans à la base pour éviter les malentendus, et je serai d’accord avec toi.

        Ils voulaient de l’hoax, ils l’ont eu leur hoax :/

        • Plumy dit :

          Par rapport à Caroline, ça me rappelle justement, juste après avoir vu la vidéo et avoir crut que c’était réel, j’ai été super partagée. Je voulais lui écrire un mot de soutien, mais je me disais que ça ne serait que remuer le couteau dans la plaie, donc du coup j’ai rien fait (et puis malvenu quoi, je la connais pas). Mais la maintenant, vu qu’elle participe à cette dernière vidéo, je pense qu’elle n’est pas « personnellement » peinée par la situation, plus peinée par la tournure des événements comme tout le monde.
          Je sais pas s’ils avaient pensé ou pas au coté que ça pourrait prendre, j’arrive pas du tout à imaginer. Effectivement ça aurait été un gars à la place de Caroline ça aurait direct pris un tour totalement différent.

          « Ils voulaient de l’hoax, ils l’ont eu leur hoax :/ »

          Comme tu dis .__. J’étais contente que ça se tasse avec la vidéo d’excuses, mais la… Comme j’ai dit dans un autre commentaire, Nolife ont toujours été partisan de la transparence totale, donc faire « comme si y’avait rien » n’est pas cohérent avec l’esprit de la chaine, je préfère m’exprimer ici sur ce sujet et partager mon ressentit avec d’autres (et voir d’autres points de vu aussi). J’espère que ça va se finir et s’oublier, je sais pas comment, mais je l’espère.

          • Gen' dit :

            Je persiste à dire qu’il n’y avait rien dans l’absolu, juste l’imagination des gens qui s’est un peu emballée, avec leurs ressentis. Et si tu n’as bien sûr pas à te justifier de tes émotions, le soulagement est le meilleur moyen de mettre un terme à ces inquiétudes.

            Je sais pas si j’ai été très clair, mais quand je parle du malaise de la situation de Caroline, je fais référence à celui dans lequel ces débats « excuses/pas excuses, mauvais goût, etc » peuvent la mettre, vu que comme le dit Trit’ c’est « de sa faute », elle a rendue l’histoire trop crédible, et transformé une scénette innocente en agression du point de vue de certains, dans ce contexte ses chevaliers servants deviennent aussi des agresseurs.

            Il reste évident que la simulation d’une agression sexuelle n’était pas le but, je vois mal comment on peut encore parler de mauvais goût de ce fait. Beaucoup de gens sont trop hypersensibles vis à vis de cette histoire. On parle beaucoup de ressentis, mais ça c’est quelque chose que l’équipe de NoLife ne peut pas contrôler, je vois mal comment on pourrait incriminer la chaîne (ou l’insulter, idem pour les gars du RPG) parce que l’imaginaire des gens s’emballe. Faut juste essayer d’être pragmatique à un moment donné, si tes ressentis t’ont trompée, c’est un peu de ta propre faute, sans animosité aucune. Du coup là ça fait un peu « Lettre ouverte à moi-même ».

            J’ai envie de faire une hola pour le chapitre sur les agressions sexuelles de Trit’, mais je suis tout seul, ça ferait con.

  7. Suryce dit :

    Eh bien personnellement, je suis entièrement d’accord avec cette lettre ouverte, et en tant qu’homme qui s’est senti concerné par cette histoire, j’affirme de même qu’il n’y a rien de « sainte nitouche » ou de sexiste dans cette réaction.

    Je n’ai pas l’habitude de regarder No-Life, mais le visionnage de la vidéo qui a tourné sur le net m’a d’abord mis dans une fureur noire, au point qu’au delà des excuses publics, je me suis dis que les trois mecs impliqués méritaient d’être virés purement et simplement. Ça a été un soulagement d’apprendre que ce n’était qu’une blague, mais son déroulement mal prévu n’excuse en rien le fait que ça a tourné d’une très mauvaise manière. Ça n’aurait finalement pas été un problème si les excuses de Médoc n’avaient pas été elles-mêmes maladroites et mal formulées ; du coup il est parfaitement raisonnable de s’en sentir offensé et de le faire savoir, car de telles excuses sont inutiles si la nature exacte de la faute dans cette histoire n’a semble-t-il pas bien été comprise par l’intéressé et qu’il n’a pas l’air de sérieusement s’en repentir.

  8. Amo dit :

    Je vais répéter ce que je t’ai déjà dit.

    Le but du jeu n’était pas d’être une blague. Ce n’était pas d’être drôle. Donc c’est normal que ça ne fasse pas rire. Puisque ce n’était pas ça le but.

    Le but du jeu c’était de voir à créer une situation « bizarre », de leaker ça sur le net ni vu ni connu et de voir avec le public présent si le « secret » pouvait tenir jusqu’au vendredi 1er juin, de se créer un petit moment « d’intimité » avec ce millier de personnes. A la base, l’idée c’était de faire passer le Role Playing Gang pour des gros lourds bien chiants genre « oncles bourrés au mariage » et de voir les réactions sur le net. Ca n’a pas traversé l’esprit d’une seule personne lors de la conception du hoax qui s’est fait avec une bonne partie du staff de Nolife qui est, rappelons le d’ailleurs, à un bon tiers voire carrément une bonne moitié composé de femmes, que ça puisse être perçu comme une agression sexuelle. Encore une fois. Là je répète des évidences. Du coup le staff était juste un peu halluciné qu’on puisse percevoir ça comme une agression sexuelle. Et il l’est toujours un peu, hein.
    Pour l’initiateur de l’idée, c’est Alex Pilot.

    Je pense que tu *dois* prendre du recul. Tu sur-interprètes. Nolife ça reste un état d’esprit très « simple. » Ils font ce qu’ils veulent parce qu’ils en ont envie mais ils veulent jamais se montrer blessant. Moi perso quand j’ai vu le hoax je me suis fait totalement berner la gueule mais ce qui me gênait c’était le concept de mecs bourrés libres dans les coulisses parce que ça c’est mon trauma perso. J’osais même pas penser au fake, quoi.

    Mais bref je rappelle: inutile de marteler « ce n’est pas drôle » parce que, well duh, l’eau mouille et les oiseaux volent. Je suis un peu condescendant.

    • Seiji dit :

      Un peu beaucoup x)

      J’ai regardé la vidéo et vu les excuses, et les excuses m’ont laissé mitigée. Qu’ils hallucinent qu’on l’ait interprété de cette façon, ok. Ça peut se comprendre : ils étaient dans leur trip et forcément manquaient de recul. Sauf que… Vu les réactions, ils devraient avoir bien compris que ça a choqué. Or les excuses, c’est un peu beaucoup du « wow, on n’en revient pas que vous y ayez cru à ce point-là » saupoudré de « sérieux c’est juste une blague hein, faut être couillon pour avoir cru qu’on voulait faire du mal à Caroline ». Et c’est cette dernière partie qui avait été mal vécue dans les excuses et la suite.

      Là je te parle en terme de ressenti, pas d’interprétation. Du reste non, ça n’est pas drôle. Que toi ça ne t’ait pas choqué plus que ça, avec le recul peut-être, ok, mais ce n’est pas parce que c’est ton cas qu’il faut rabaisser le ressenti des autres ;) Chacun vit les choses différemment, y a pas à prendre de haut pour ça, même si effectivement, quoi qu’il arrive, l’eau mouille et les oiseaux volent.

  9. Trit’ dit :

    Il y a tant de manières de voir les choses quant à cet événement que je vois mal l’intérêt de reprocher à Plumy d’avoir été choquée, même si on n’est pas d’accord avec elle…

    Je vais exposer ma vision sur ce moment de la soirée et les retombées ultérieures. Ce ne sera bien sûr jamais que MA vision des choses, mais je ne la trouve pas totalement dénuée d’intérêt (en tout cas, pas moins que cette lettre ouverte qui aura toujours le mérite de démontrer que, même s’il s’agit de Nolife et tout et tout, certaines de leurs blagues peuvent quand même mal passer auprès de certaines personnes et ce n’est pas mal de le faire savoir).

    En premier lieu, rappelons-nous qu’à la base, il s’agissait seulement de montrer des gens « qui se foutent la honte sur scène devant 1 000 personnes ». Jusque-là, tout va bien. Sauf que… Au moment où ils ont fait leur petit numéro, la scène n’était pas vide. Pire encore, celle qui s’y trouvait était… Caroline Segarra.

    C’est là que naît le drame : Caroline, c’est un moeblob, comme Mio ou Azusa dans « K-on! ». Son attitude, la gentillesse et cet air timide et candide qui émanent d’elle font que n’importe qui qui la voit ne peut que vouloir la préserver des cruautés du monde. Forcément, lorsque 3 idiots débarquent en plein discours de sa part et la cernent au point d’être collés à elle, déjà, ça passe mal (d’autant plus qu’elle se recroqueville par réflexe au lieu de les envoyer bouler, ce qui la place de facto dans une situation de vulnérabilité) ; mais quand Mickey se met à l’entraîner et qu’elle essaie vainement de lui échapper, alors là, ça passe plus du tout : on ne s’en prend PAS à une femme, et encore moins à un moeblob (je suis convaincu que la conjugaison des deux facteurs « femme × moeblob » a renforcé la gravité de la scène).

    Heureusement !!! le reste de l’équipe de la chaîne intervient à mes yeux dans les temps (et en particulier son copain et son frère qui sont parmi les premiers à accourir à son secours). Suite à ça, je me suis déjà senti rassuré, puisqu’avec tout le monde qui arrive dès qu’ils se rendent compte que les choses « tournent mal » (je vois mal comment intervenir plus rapidement que ça), il était clair que Caroline ne risquait rien de vraiment sérieux. Par la suite, la mise en scène prend fin et tout le monde retourne en coulisses normalement, y compris Caroline. Mais le mal était déjà fait (et même des gens présents dans le public ont trouvé la blague de mauvais goût, comme quoi…). Bon, en ce qui me concerne, j’ai gobé le coup des 3 poivrots qui se laissaient trop aller, mais vu que l’équipe avait agi pour les calmer, j’en restais à « bon, finalement, y a rien eu de grave, ça va ».

    Maintenant, et je zappe le coup des excuses et explications, hormis le fait que Medoc et ses potes ne se doutaient pas de « l’effet Caroline » qui a tout fichu en l’air leur canular autrement bien innocent, et j’en viens à cette fameuse bande-annonce qui t’a encore plus choquée, Plumy : ayant intgré le fait que c’était une blague qui avait juste foiré parce qu’ils avaient pas imaginé les conséquences de l’effet Caroline, cette bande-annonce m’a plutôt amusé parce que, loin d’y voir un foutage de gueule envers les téléspectateurs, j’y voyais plutôt la revanche de Caroline pour ce que Medoc et ses potes lui avaient fait « subir » le soir du 19 mai. Bref, la réponse du berger à la bergère (ou plutôt l’inverse, en l’occurrence XD), rien de plus. Du reste, Caroline ELLE-MÊME est la première à ne pas pouvoir s’empêcher de se marrer en voyant et revoyant cette bande-annonce (elle le dit TEXTO dans ce tweet : https://twitter.com/kaorinchan/status/207950353096912896). Si la première concernée par « l’incident » est aussi la première à en rigoler, honnêtement… c’est qu’il n’y a vraiment pas lieu de s’en offusquer, ne crois-tu pas ?

    Ceci étant dit, laissons de côté cette histoire et revenons aux agressions sexuelles en général : l’histoire d’Homo sapiens étant ce qu’elle est (et Homo sapiens lui-même), je constate avec tristesse qu’il n’est désormais plus permis de porter le moindre contact tactile entre humains (et encore moins de la part d’un homme envers une femme) sans qu’on n’en vienne à crier à l’agression. Soyons clairs : je ne cautionnerai jamais la moindre agression sexuelle, quels que soient les agresseurs et les agressés. Mais je trouve qu’on devient trop extrêmes dans l’autre sens, et de manière totalement déséquilibrée : désormais, on ne peut quasiment plus rien faire à une femme sans que ça ne soit perçu d’emblée comme une agression. C’est quand même un peu exagéré, non ? Et j’allais oublier une précision : on ne considère QUE l’agression H > F, jamais l’inverse (tout comme on ne parle de racisme que de blanc envers un non blanc n’avez-vous pas remarqué ?) ! Bah oui : un homme qui se fait agresser par une femme, c’est tellement pas conforme à cet archaïsme TOUJOURS d’actualité « homme fort, femme faible » qu’on s’en tape, de lui… Mais on le loupera pas si c’est lui qui s’en prend à une femme, devenue intouchable de fait. De la même manière, un noir/bridé/ »arabe » ne sera JAMAIS accusé de racisme s’il s’en prend à un blanc car le racisme anti-blancs N’EXISTE PAS car il n’est PAS CONCEVABLE dans l’imaginaire collectif. Et pourtant, il existe, y compris en France, mais les blancs ont tellement eu le rôle de l’oppresseur qu’ils n’ont désormais plus le droit que de LA FERMER à tout jamais…

    C’est à mes yeux une dérive très inquiétante. On veut considérer tous les humains comme égaux, quelles que soient les différences qu’impose la Nature à chacun de nous par rapport aux autres, mais que fait-on en réalité ? On ne fait que perpétuer les clivages inter-sexes/ethniques/etc. en plaçant désormais les anciennes victimes en tant qu’intouchables et les anciens oppresseurs en tant qu’incarnation du mal, tous deux absolus. C’est ça, le progrès des mentalités ? C’est pas comme ça que je vois ce genre de progrès, vous savez ?

    Désolé d’avoir détourné dans ces deux derniers paragraphes ton témoignage légitime pour en faire un prétexte à un coup de gueule, mais j’ose cependant espérer que ça pourrait toujours donner manière à réfléchir sur le décalage gigantesque entre les progrès sociaux que prétend avoir accompli cette espèce et l’état réel de ces progrès, largement en-deçà de ces prétentions…

    La blague du RPG gang est clairement d’un goût douteux et je ne souhaite pas qu’ils en refassent une de ce genre et dans les mêmes conditions à l’avenir. Malgré tout, Nolife reste une chaîne que j’adore et j’espère qu’on pourra, dans le futur, simplement se dire que c’était une de leurs maladresses à mettre au compte de leur joie d’avoir atteint leurs 5 ans. L’erreur est humaine, et celle-ci n’étant au final pas bien grave, ne nous en formalisons pas plus que ça…

    • YllwNgg dit :

      J’ai hésité à répondre à ton commentaire. Ca m’a fait gamberger et tout, et puis je me suis dit que, fuck dat’, on est sur les internets et tout, lâchons nous.

      Tu t’excuses de tes paragraphes de fins, conscient qu’ils n’ont pas spécialement leur place dans le débat « l’agression-de-Caroline-sur-Nolife ». Sauf que le fait est que tu les as quand même écrit, entrouvrant ainsi la porte à des réponses potentielles. En bon benêt, je me lance donc.

      « on ne considère QUE l’agression H > F, jamais l’inverse (tout comme on ne parle de racisme que de blanc envers un non blanc n’avez-vous pas remarqué ?) »

      En une moitié de phrase, deux blasts plutôt inextriquables balancés. C’est beau comme du Zemmour (http://tinyurl.com/72hqnsf). Mais n’étant pas un Torquemada de café du commerce (du moins j’espère ne pas l’être), essayons d’être plus mesuré.

      Oui, c’est un fait, on enregistre – en France en tout cas ; j’imagine que globalement, dans le reste du monde, c’est la même – beaucoup plus de plaintes pour agression sexuelle portée par des femmes contre des hommes que l’inverse. Les chiffres de l’INSEE, de la Place Bauveau et d’autres assos/instituts le montre. Grosso modo, le nombre d’hommes portant plainte serait sous la barre des 10%. Après, ce ne sont que des chiffres, peut-être loin des réalité, le fait d’admettre avoir été agressé sexuellement étant difficile, pour une femme comme pour un homme (poids psychologique, social, culturel,…) Et, bien évidemment, dans tous les cas et pour tous les genres, l’agression sexuelle est quelque chose d’abominable/pas cool (enfonçage de portes ouvertes bonjour).

      Une fois qu’on admit ça – c’est du bon sens, hein – que signifies-tu quand tu dis que la femme est intouchable de fait ? Tu victimises dans la victimisation (la démarche sur le racisme anti-blanc est la même : évidemment, ça existe, le racisme contre les blancs, mais encore une fois, c’est moins exposé parce que les victimes sont proportionnellement moins nombreuses, CE QUI NE REND PAS LA CHOSE MOINS GRAVE). Tu pars dans un cercle vicieux chelou que je ne comprends pas.

      Parce qu’au départ, féminisme, masculinisme et anti-racisme partent d’une bonne intention (la défense d’intérêt de personnes socialement mises à l’écart). Sauf que dans certains cas, largement médiatisés, l’absurde a pris le dessus, et ce sont les plus acharné/e/s qu’on entend. Je mets dans le même sac Rokhaya Diallo qui dit que le clavier d’un piano ou une grille de mots-croisés c’est raciste, et Eric Zemmour (encore lui) quand il justifie posément le délit de faciès.

      Mettre dos à dos victimes et supposés bourreaux, ça ne fait rien avancer du tout. Et c’est pas en établissant que le progrès n’avance pas, société hypocrite et tout, que le schmilblick bouge.

      • Trit’ dit :

        « c’est moins exposé parce que les victimes sont proportionnellement moins nombreuses, CE QUI NE REND PAS LA CHOSE MOINS GRAVE »
        ► En un bout de phrase, tu résumes ce que je veux dire en quelques pavés. Du grand art !

        Oui, l’essentiel du problème, selon moi, est précisément l’effet pervers de la médiatisation et de la loi des proportions : on ne parle jamais QUE du cas majoritaire (normal, puisque c’est celui qui se rencontre le plus souvent) et tellement peu des autres (qui existent et effectivement, sont au moins tout aussi graves) qu’on a vraiment l’impression que… ça n’existe pas (ou si peu…).

        Donc, je vois qu’on se comprend sur le cœur du problème.

        Pour « la femme est intouchable de fait », c’est encore une fois la conséquence (visible) d’un féminisme né en réaction à la dictature des hommes, qui ne tolère plus la moindre atteinte (verbale, physique, psychologique) envers une femme, quelle qu’elle soit. OK, je suis totalement pour, mais je me place pas sur ce plan-là : je prônerais plutôt une sorte de parité où le respect doit se faire d’humain à humain, sans autre distinction (donc, considérer LES DEUX faces de la pièce et pas que la plus visible des deux). Par conséquent, si on ne tolère pas la violence envers les femmes, on ne doit pas davantage tolérer (en la passant sous silence, par exemple), la violence envers les hommes. Tu saisis mieux l’idée, là ? Je ressens un fort déséquilibre dans ce domaine et, dans la mesure où j’ai jamais pu accepter les injustices, bonjour le malaise… Encore une fois, je rappelle que ce n’est que MA vision des choses, telles que je les vois et ressens. Si, une fois les prismes et autres biais qui peuvent la fausser retirés, les choses sont quand même un peu mieux que ça, alors tu m’en verras soulagé !

        Quant à l’excuse, c’était pour le côté hors-sujet, pas pour le fait d’ouvrir le débat (si débat il y a). J’imagine que tu as dû aussi le comprendre.

        Enfin, pour Zemmour : je ne connais pas ce type et je n’ai jamais regardé ses chroniques. Mais j’en ai pas entendu que du bien (à tort ou à raison, je ne suis pas en mesure de le dire de manière fondée).

        • YllwNgg dit :

          Cette réponse clarifie effectivement ton propos. Ca va dans le bon sens logique que d’espérer tendre à la parité et aux bons accords entre personnes, au delà de leurs différences comme le chantait si bien Jean-Philippe Smet (#NOT).

          Cependant, et hélas, il existe partout des ayatollahs de l’extrême qui convaincus qu’ils/elles défendent des causes justifiées/justifiables, et rendant le dialogue désespérant et faussé.

          • Trit’ dit :

            « Cependant, et hélas, il existe partout des ayatollahs de l’extrême qui convaincus qu’ils/elles défendent des causes justifiées/justifiables, et rendant le dialogue désespérant et faussé. »
            ► Comment leur faire apprendre la règle #51 de Gibbs (NCIS) : « Parfois, tu as tort » (sometimes, you are wrong) ?
            é__è

Leave a Reply