Feed on
Posts
Comments

Ah, ils sont si nombreux. Ils m’ont tous ou presque charmée au premier coup d’œil, et l’idylle à commencée, pour le plus souvent se terminer pour des raisons que moi même j’ignore le plus souvent. Lassitude, trouvé mieux ailleurs ? En tous cas, ils sont nombreux, ces jeux vidéos que j’ai commencé sans les finir. Tellement nombreux que j’ai eut envie de faire une petite liste commentées de tous ces ex vers qui je reviendrais peut-être un jour. Parce que le comble, bien souvent, c’est qu’ils me plaisent toujours.

tumblr_lgj45yTRBG1qafrh6.gif

Jeux classés par console et illustré de video au feeling (Quand les videos en questions me plaisent énormément et / ou que j’ai l’impression que ces jeux ne sont pas super connus).  Je n’ai listé que les jeux réellement commencés et sur lesquels je me suis investie au début (sinon ce ne seraient pas de vrais ex).

Sur nintendo DS :

Hotel Duskroom : J’avais un très bon ressentit sur cet espèce de visual novel. L’ambiance est au top, entre la musique et les personnages en griffonnage hachée qui bougent légèrement, ce jeu à tout pour me plaire. Je l’avais commencé dans les transports, j’ai du l’arrêter à un moment, et quand je l’ai repris, j’avais perdu le fil de l’histoire.

Apollo Justice: Ace Attorney : Suite de Phoenix Wright : Ace Attorney, Justice for All et Trials and Tribulations. Grosse fan de la série, bien que déçue à l’idée de ne plus jouer Phoenix, je me suis lancée avec un certain enthousiasme dans l’affaire. Et j’ai du bloquer quelque part, laisser la console de coté, et du coup paf, tout oublié. Il faudrait que je recommence la dernière affaire du début, et j’ai du mal à m’y resoudre bizarrement. Et dire que je m’interdit de jouer à Ace Attorney Investigations: Miles Edgeworth tant que je n’ai pas fini celui la… J’ai assez honte de pas l’avoir fini en fait.

Magical Starsign : Un mignon rpg, j’y ait joué assez loin, je sais plus pourquoi j’ai arrêté.

Chocobo Tales : Je l’ai commencé plusieurs fois, et à chaque fois je trouvais ça chouette et tout, et je sais pas pourquoi, je l’abandonnais v_v;;

Rub Rabbit : Un jeu vraiment chouette et plein d’humours aux graphismes originaux, j’y jouais dans les transports, mais au bout d’un moment les mini jeux demandent des trucs comme souffler sur sa console and coe, un peu gênant en transport, notamment pour un mini jeu avec un bateau à faire avancer qui avançait tout seul avec le bruit ambiant du bus… Du coup j’ai mis le jeu de coté et je l’ai oublié, car c’est un jeu super chouette à ouvrir pour s’occuper le temps d’un trajet ou d’une attente, mais pas forcement à faire d’une traite installé chez soi.

 

Super princess peach : Concept super rigolo, de jouer la princesse qui va sauver mario. Sauf que je me suis retrouvée face à un espèce de « mario pour les petites filles », donc beaucoup simplifié et donc chiant en fait au final. Du coup j’ai arrêté d’y jouer.

Avalon Code : J’adore les graphismes de ce jeu, j’adore le concept, et pourtant j’arrive pas à m’y mettre, je sais pas pourquoi. Je crois que j’avais un peu de mal avec l’anglais bizarrement. C’est une sorte de rpg dans lequel on capture les données autour de nous pour les collectionner et tout un système un peu compliqué en fait.

 

The legend of zelda – phantom hourglas : J’ai pas réussi à accrocher au début, je crois que je bloquais sur un truc à la con et du coup ça m’a frustré et j’ai arrêté de jouer. C’est bête parce que les graphismes sont très chouettes, et puis Zelda quoi.

Professeur Layton et l’étrange village : Je hais ce jeu. Il me fait me sentir profondément idiote. Je bloque quasiment à une énigme sur deux, alors même si l’ambiance est sympa et originale, même si ce jeu fait fureur chez toutes mes copines, je l’ai lâchement abandonné, et tant pis.

Final fantasy 3 : Graphismes très mignons, mais jeu un peu trop oldie dans son développement pour que j’y arrive. Je l’avais commencé dans les embouteillages autour de japan expo, je l’ai pas continué très longtemps après. Mais ça fait facile 5h de jeu je pense.

Children of mana : J’adore secret of mana sur Snes (Seiken Densetsu 2 au japon, et faudrait vraiment que je me fasse le 3 un jour sur émulateur parce qu’il a l’air vraiment sympa) et j’ai donc logiquement obtenu ce jeu sur Ds. Je n’arrive pas à me souvenir pourquoi, mais je sais que j’ai été déçue par le système de jeu ou l’univers, et du coup j’ai laissé tomber.

Sur Psp :

Locco Rocco 2 : Je l’ai commencé en m’imaginant jouer de nouveau dans cet univers jouissif ou les choses simplement facile et rigolotes. Et en fait, ils avaient ajoutés de la difficultés sadique genre les épines, alors j’ai pleuré et j’ai refermé mon jeu.

Little big planet : Ce jeu a souvent un bon écho, mais il m’a pourtant laissée de marbre. Oui, assez mignon et rigolo, mais j’ai pas accroché plus que ça et j’ai fini par le poser dans un coin et l’oublier.

Breath of fire : Parait il un très chouette Rpg, j’ai fait le début, pas réussi à m’immerger dedans, l’ai oublié.

Tales of Eternia : La même histoire qu’au dessus. J’étais allée plus loin que pour breath of fire et je commençais à prendre gout à l’histoire pourtant.

Dissidia : C’est un peu LE jeu qui me faisait fantasmer avec crisis core à propos de la psp, mais j’ai un mal fou à y jouer et  après m’être acharnée sur la route de cloud j’ai fini par le mettre de coté, quand j’ai voulu y rejouer je comprenais plus rien aux commandes, je souhaite vraiment le refaire mais j’ai peur de me retrouver de nouveau bloquée face aux manipulations.

Sur Ps2 :

Gitaroo man : Ce jeu est génial. Mais le niveau du requin est vraiment super dur et j’ai jamais put le dépasser. Voila la triste histoire. C’est un jeu de rythme qui conjugue tapotage des touches au moment adéquat et le suivi d’une espèce de ligne de rythme avec le joystick de déplacement. Le tout associé à un design assez « affreux » très rigolo, et une ambiance complétement délirante. Il existe aussi sur psp mais j’ai peur qu’il soit tout aussi dur, du coup je ne me le suis jamais achetée.

 

 
Samourai Legend Musashi : Un des jeux qui a la meilleure intro de l’univers (en même temps, c’est du Hiroyuki Imaishi ). Je l’avais découvert chez un pote quand j’étais au lycée, et j’y avais alors passé des heures direct. Du coup, c’était devenu une de mes petites quêtes obsessionnelles de jeu à retrouver. J’ai fini par mettre la main dessus, j’ai commencé à jouer, et j’ai pas accroché autant. J’ai joué un petit moment puis je me suis fait happer par une autre activité.

 

 
Okami : C’est un peu le jeu fait pour moi celui la. Il est blindé de yokai et de références, et je surkiffe le loup. J’adore les graphismes, j’aime tout dans ce jeu en fait. Mais à un moment, assez loin dans le jeu d’ailleurs, genre aux 3 quarts, j’ai bloqué sur un truc à la con et j’ai arrêté d’y jouer. Si je voulais le reprendre, je devrais donc recommencer du début parce que la, je suis plus du tout dans le bain =/

 

 

The bouncer : Lui, je l’ai recommencé plusieurs fois. J’avais même commencé à écrire quelques mots dessus, en me disant que j’allais le finir ce coup ci. Puis j’ai du décrocher à un moment et le zapper. De base, ce qui m’attirait dans ce jeu, c’était les designs fait par tetsuya nomura. Le jeu se décompose en cinématiques qui font avancer l’histoire, entrecouper des passages de baston simple. Il est surement plein de défauts, mais je le trouve fondamentalement cool et je surkiffe Kou. Mais je bloque toujours au bout d’un moment à cause de la difficulté.

 

 

Viewtiful Joe : Concept très fun, graphismes super sympa . J’ai acheté ce jeu parce qu’il a été fait par le même studio qui a fait Okami, le studio clover, et on y retrouver les mêmes genre des graphismes à trait épais, j’adore.  C’est en gros un beat them all ou l’on doit combattre les ennemis par la magie des effets spéciaux. Je m’y suis juste pas attelée assez sérieusement.

 

 

Persona 3 :  Un coup limite classique chez moi : J’ai arrêté le jeu juste avant le boss. Je l’ai abandonné de façon un peu bête. A chaque fois que je voulais y jouer, je me disais « ah il faut que je me prévoie une plage horaire d’au moins 3h » sachant que j’allais faire le boss final tout ça. Du coup j’ai pas arrêté de repousser et je n’ai pas fini le jeu. Ni jouer à FES. Je me sens bête d’avouer ça tiens. Mais j’ai du mal à me dire « allez, j’allume cette partie hyper vieille juste pour latter le boss final ». Je suis plus dans le mood =/.
Odinsphere : Allez, je dois l’avouer : Oui ok, il devient un peu difficile au bout d’un moment ce jeu, contrairement à ce que je disais dans mon article sur le sujet. J’ai bloqué à un niveau (ou un boss je crois) et je croyais qu’il fallait que je recommence toute une partie du jeu, et ça m’a gavé. J’ai appris ensuite qu’en fait, je n’avais pas un si gros passage à refaire, mais j’ai tellement été agacée que j’en ait lâchée le jeu. Dommage, je m’amusais bien et j’y avais passé des heures. J’en étais à l’avant dernier personnage, et du coup je n’ai jamais la sorcière rouge.

Final Fantasy 12 :  J’ai eut du mal à m’y mettre, mais j’ai fini par accrocher, même si avec moins de passion que pour d’autres FF. J’y jouais comme à un très sympathique Rpg, je shippais certains personnages (indicateur d’appréciation d’un jeu chez moi) et puis j’ai arrêté d’y jouer pour je ne sais quelle raison et quand j’ai voulu le reprendre j’étais complétement perdue dans l’histoire et les manips donc gros fail. J’avais pourtant une 40ene ou plus d’heures de jeux je crois.

Shin megami tensei : Lucifer Call : Mais pourquoi diable ais-je arrêté de jouer à ce jeu ? Je m’éclatais comme une petite folle dessus pourtant, malgré ses graphismes hyper limités, notamment au niveau des décors. Mais le coté « pokemon » de capturer et former son équipe de monstres – dont beaucoup sont très yokai-esque – me plaisait beaucoup. Je me fichait un peu de l’histoire j’avoue. (Et cet opportuniste de Dante est encore dans la vidéo. Je suis pas une fangirl de Dante et sans faire exprès j’achète les jeux ou il est en guest, c’est terrible)

 

 

We <3 Katamari : Ce jeu est vraiment fun et à vraiment une identité propre et particulière. Sauf qu’assez vide, ce jeu me donne la gerbe. Oui, c’est assez fail comme raison d’arrêter. J’avoue que j’étais aussi assez frustrée par le temps limité, je trippais d’observer les détails du décors, mais on a pas le temps de s’arrêter dans Katamari, il faut enrouler, enrouler ! /o/

 

Final fantasy 7 – Dirge of Cerberus : En grosse fan de FF7, c’était un peu un must have. Et puis vincent quoi. Mais en fait ce jeu était trop dur pour moi, à l’époque le FPS je pouvais vraiment pas, du coup j’ai fini par bloquer à une mission au bout de quelques heures de jeux et j’ai abandonné. Mais j’aimerais bien m’y repencher un de ces 4 maintenant que je suis un peu plus à l’aise avec le genre.

 

http://ushi.jaerdoster.fr/wp-content/uploads/2012/04/tumblr_lvm1c8c2L81r75grwo1_500.png

 [source]

J’ai donc 11 jeux sur nintendo Ds, 5 sur psp et 10 sur ps2, avec pour une bonne majorité une sincère envie de les faire en entier un jour. Et j’arrive encore à trouver que j’ai pas de jeux à faire et qu’il m’en faut des nouveaux. Une vraie fille quoi.

Et vous, quels sont vos ex maléfiques ?

8 Responses to “La liste de mes ex maléfiques”

  1. Itsukushimu dit :

    A mon tour! Par contre j’vais juste me contenter d’une liste:

    Game Boy Advance

    -Final Fantasy V

    DS:

    -Phoenix Wright Justice For All
    -Final Fantasy IV
    -Final Fantasy III
    -Final Fantasy XII Revanant Wings
    -Zelda Phantom Hourglass
    -Pokemon Heart Gold

    Game Cube:

    -Tales Of Symphonia
    -Fire Emblem Path Of Radiance
    -Zelda Twilight Princess

    Xbox:

    -Halo 2

    Playstation 1/2:

    -Metal Gear Solid 1 et 3
    -.//Hack Infection et Mutation
    -Final Fantasy XII
    -Persona III FES (Encore sous cellophane 8D)
    -Valyrie Profile 2 Silmeria
    -Batman et Robin (OUI BON HEIN.)

    PC:

    -Half Life 1 et 2
    -Juste Cause 2
    -Batman Arkham Asylum
    -Assassin’s Creed 1
    -Far Cry
    -Deus Ex
    -Recettear
    -Splinter Cell
    -Tomb Raider Anniversery/Legend/Underworld
    -Super Meat Boy
    -World Of Goo
    -VVVVVVVV
    -GTA IV Episode From Liberty City

    Voila, voila. C’est dommage, y a plein de jeu bien dans le tas. Et j’ai soit pas le temps, soit je n’ai pas la motivation. D:

  2. Itsukushimu dit :

    Ben, ironiquement les jeux à peines commencés que j’ai pu citer compensent ceux que j’ai oublier de note… parce qu’il en a encore quelques uns, mais j’me souviens plus des noms! xD

  3. Zazen Rouge dit :

    Aaah, tu me donnes envie de rejouer à Okami, je me suis arrêtée en cours de route aussi à une période où je n’avais pas trop le temps de jouer u_u

    Waw, tu connais Guitaroo Man. TU CONNAIS GUITAROO MAN! Mon jeu culte de toute la planète! On y jouait à six au moins, une personne par bouton de la manette! Ma gaming partner Zazen Bleu a poutré le
    dernier boss, mais je n’ai jamais su comment elle avait fait.

    Navrée de voir que bien des personnes n’accrochent pas à FFXII (quand ils n’affirment pas que c’est le plus mauvais de la série). C’est un de mes FF préférés, j’ai adoré l’univers et contrairement
    à beaucoup d’avis, la « normalité »/l’insignifiance des personnages ne m’a pas dérangée, je trouvais que ça collait bien avec la trame géopolitique de plus grande envergure qui se dessinait derrière
    eux.

    Et je soutiens que tu peux jouer à Gyakutan Kenji sans avoir fini Apollo. Ce jeu est très fanservice comme tu peux t’en douter…

    Mon ex maléfique est sans doute Lunar: Eternal Blue. Je l’ai lâché dès le début @_@ Trop classique, trop dur pour la casual gamer newbie que je suis… Il faudrait vraiment que je m’y remette… un
    jour!

  4. Faust dit :

    Franchement, le boss de Persona 3 est pas très fort. Et le battre prend pas tellement de temps non plus.

  5. Solkiche dit :

    Vu le faible nombre de jeux auxquels je joue, la liste est courte, mais je suis d’autant plus frustrée :

    – Shenmue sur Dreamcast : j’adorais ce jeu mais il est hyperchronophage et je ne suis pas allée bien loin
    -Tales of Symphonia, sur DC aussi je crois : c’était joli, mais je n’y ai jamais rien pigé u_u;
    – Zelda Twilight Princess sur Wii : je l’ai recommencé deux fois et les deux fois j’ai dû l’arrêter à quelques dizaines de minutes de la fin, dans le dernier donjon, parce qu’on a rendu la télé
    qu’on nous avait prêtée pour y jouer (depuis on n’en a plus, donc on ne peut plus jouer sur tout ce qui est sur console de salon depuis des années.) Intense frustration.
    – Zelda Spirit Track sur DS : le coup des trains ça a fini par me saouler
    – Nintendogs sur DS : j’avais pourtant acheté la console exprès pour ce jeu mais mon pauvre chien est tombé dans les oubliettes, bouffé par les puces, au bout de 15 jours (c’est vraiment pas mon
    truc les tamagotchi-like…)
    – Phoenix Wright je l’ai largué au milieu du 3ème opus je crois, j’aimais beaucoup mais j’ai dû l’arrêter à une période où je n’avais plus le temps de jouer ; depuis je ne me souviens plus du début
    et j’ai la flemme de tout recommencer…

    Pas grave, le Père Noël va m’apporter le dernier Layton d’ici quelques jours o/ !

  6. jaydehei dit :

    C’est cool de se faire une liste comme ça…j’ai aussi beaucoup de jeux commencés sur un coup de tête et laissés pour une raison ou une autre, et à chaque fois, il faut que je rouvre mon classeur
    de 100 jeux pour chercher…mais en ce moment, c’est ma période de recyclage o/

    Gitaroo Man, c’est vrai qu’il est pas facile, et je l’ai aussi abandonné un moment (à cause du requin aussi je crois), avant de le reprendre pour le terminer…mais faut que tu retentes, il y a des
    morceaux funs et une très jolie ballade aussi que j’ai bien aimé :D
    Samourai Legand Musashi pareil, il avait l’air hyper classe…puis finalement j’ai pas plus accroché que ça, mais je me dis qu’il faudrait que je réessaie un jour~
    Okami pareil (mais j’ai arrêté tôt), et Viewtiful Joe, Katamari et Odinsphere aussi haha, décidemment XD

  7. Nyfaline dit :

    Hahaha pas mal ta liste, étonnement je me retrouve aussi beaucoup sur FF Dissidia et FFXII. Et dire que pour le premier, je suis assez proche de la fin, mais j’ai soudainement arrêté après un geekage extrême. Je crois aussi que je serai perdue sur je le reprenais aujourd’hui. Pour FFXII, c’est encore plus pathétique. Je suis juste à côté du boss final, mais impossible de le rejoindre, trop de mob trop puissant -> need d’aller exp -> grosse flemme -> bye bye je l’ai finalement vendu………
    Donc je n’aurai jamais le fin mot de l’histoire de cette histoire pourtant assez intéressante (surtout l’histoire de Fran et Balthier ><).

    Quelle plaie ces jeux qu'on arrive jamais à finir =/

  8. Plumy dit :

    Oui c’était sympa à faire, et ça m’a permis de remettre au clair les jeux à faire, en attente etc. Du coup j’ai recommencé Phoenix wright 4 la ! (Et en fait je me suis souvenue, j’avais arrêté de
    jouer parce que j’avais perdu ma sauvegarde v_v;;; )

    Pour gitaroo man, le requin j’ai essayé des tas de fois, j’y arrive vraiment pas =/. C’est marrant, on a accroché sur les mêmes visuels de jeux stylés :3

Leave a Reply