Feed on
Posts
Comments

[Source]

Mince, déjà 2 ans ! Et j’ai raté l’anniversaire d’une dizaine de jours… Pas grave, ça n’empêche pas de faire un nouveau bilan de l’année écoulée !

Continue Reading »

[Pc] The Mirror Lied

Je suis assez friande de jeu amateurs aux ambiances décalés, tels que Ib (dont j’ai parlé récemment), Yume Nikki (Dont j’ai parlé vite fait sur mon artblog et dont je compte bien faire les fangames et en parler ici)… Par un certain fait du hasard ces jeux sont tous des « jeux d’horreurs » alors que ce n’est pas forcement ce que recherche en premier lieu. Mais j’aime le mystère et la part belle à l’interprétation, les univers fantasmagoriques et un peu effrayants d’une imagination libérée et enfantine. Je recherche toujours le prochain petit jeu qui me fera ressentir des choses, imaginer une histoire, interpréter autant que possible des indices plus ou moins bien disséminés.

Le dernier en date à été The Mirror Lied, dont les retours globaux sur le net sont le plus souvent dithyrambiques au possible, soulignant les qualités graphiques et sonore (indéniables) ainsi que scénaristique, même si en creusant un peu, le ressentit global est « J’ai rien compris… Mais c’est forcement génial ! ». Je dois me tenir en un peu trop haute estime, mais quand ma réaction face à la fin d’un jeu est « J’ai rien compris », je ne qualifie pas l’œuvre de géniale. Je réfléchie, je cherche une interprétation – et je suis, sans me vanter, assez douée en interprétation foireuse, donc ce genre de jeu c’est genre fait pour moi – et la, absolument aucune interprétation ne m’est venue à l’esprit. J’ai juste trouvée la conclusion du jeu incompréhensible.

Continue Reading »

[Manga] Wild Adapter

Minekura Kazuya est une de mes auteurs préférées. Mais préférées dans le genre adulée à mort / je voudrais dessiner comme elle / chacun de ses artworks me fait baver. Et il n’y a pas que le dessin : Le genre d’histoire qu’elle crée est tout à fait à mon gout : Un cadre défini et interessant mais dans lequel les vrais stars de l’histoire seront les personnages, des gars au joli minois avec ce qu’il faut d’angsty et des relations toujours ambiguës mais jamais plus que ça et régulièrement des scènes de tensions extrêmes et jouissives. Sa plus grosse série, Saiyuki, suis bien ce schéma d’histoire. Mais ce n’est pas d’elle dont je vais parler aujourd’hui, car je la connais depuis si longtemps, l’ai déjà relu et revu plusieurs fois, à tel point qu’il m’est vraiment difficile de la revoir d’un œil neuf pour en parler objectivement. Par contre, Wild Adapter, c’est autre chose.

Continue Reading »

J’avais pas mal entendu parler de Uncharted comme étant un jeu très casual, et avait put constater du coin de l’œil des débats enflammés entre ceux qui avaient kiffés et ceux qui estimaient que c’était de la daube à destination des noobs. Mon grand frère étant un grand fan, j’ai fini par acheter le 1er jeu, poussée également par mon évolution vidéoludique : S’il y a un peu plus d’un an je ne jurais que par les RPGs, je m’ouvre petit à petit à d’autres sortes de jeux et prendre désormais plaisir à gueuler « crève sac à merde »  face à un ennemi trop récalcitrant qui refuse de céder sous le feu de mon arme. Après m’être fait la main sur du FPS avec Bioshock, avoir pris gout au TPS avec Batman, il était temps que je passe a Uncharted.

Continue Reading »

Tags:

Je ne suis vraiment pas portée sur les séries avec de vrai acteurs. J’ai déjà du mal à écouter des animés alors que j’adore le simple fait de voir les dessins, alors des gens en 3D, quelle idée ! J’ai bien écouté quelques séries médicales suite à mon ancien jobs (Dr House, Scrubs… J’apprécie particulièrement scrubs) mais ça s’arrête la. Je suis de la génération Buffy / X files mais je ne les ait pas regardé (et je regrette), je n’ai vu aucune de ces séries qui font le buzz comme Big Bang théorie, how i meet your mother, Merlin, Supernaturals, et tant d’autres que je ne vais pas lister mais que je connais de nom sans savoir ce qu’il y a dedans et sans me sentir attirée. Ah, j’ai regardé la saison 1 de the it crowd et j’ai adoré. Bref, vous voyez le tableau.

Et la, en 10 jours, je viens de me manger la saison 1 de Queer as Folk constituée de 22 épisodes de 50 minutes (et j’en a 4 autres derrière qui attendent)

  Continue Reading »

L’infirmerie après les cours est l’un des titres les plus « légers » de Setona Mizushiro. Elle déclare elle-même avoir voulu faire un manga qui se rapproche des poncifs du genre, qui se déroule quasi exclusivement dans un lycée. Sauf que dans son cas, malgré une certaine saveur de romance lycéenne, beaucoup de choses sont abordées, et le scenario est comme toujours bien ficelé, faisant durer certaines questions tout du long des 10 volumes qui composent cette histoire.

Continue Reading »

Tags: ,

Setona Mizushiro est une de mes mangaka préférées. Ses histoires sont toujours matures, complexes, adultes, subtiles, et très construites. Elle ne fait pas du manga « fleuve » et on sent bien qu’elle a l’histoire en intégralité dans sa tête avant de la concrétiser. De ce fait, la structure de ses histoires est toujours épatante. Plusieurs de ses mangas les plus récents ont été publiés en France, même si on peut pleurer l’absence de ses titres plus anciens que j’adorerais découvrir.

Je vais parler aujourd’hui de Black rose Alice, l’une des 2 séries qu’elle dessine en parallèle avec Heart Broken Chocolatier actuellement. De ce fait, le rythme de parution de ses séries est assez lent, mais c’est bien le seul défaut que l’on peut leur trouver. Comme elles sortent en parallèle on se pose facilement la question de savoir quelle série on préfère. Mon cœur balançait d’une série à l’autre, mais je viens de réaliser qu’au final, c’est Heart Broken Chocolatier que je préfère, car le fait que l’histoire se passe dans notre monde et à notre époque fait que les événements me touchent plus (et je suis également admirative d’une histoire aussi passionnante alors qu’elle ne contient pas une touche de fantastique). Mais bon, sur l’échelle du « a quel point j’aime un titre de Setona Mizushiro », ça commence au « j’aime beaucoup » pour finir au « J’adore trop ». Et Black rose Alice, j’aime vraiment beaucoup.

  Continue Reading »

[PS3] PixelJunk SideScroller

 

J’ai un rapport assez particulier avec les shoot them up. C’est un style que j’ai vaguement notion d’aimer, mais auquel au final je joue assez rarement par manque de matière en fait. Sur la super nes, j’étais une grosse fan de Aera 88, que j’ai fait et refait sans me lasser, appréciant le fait de retenir par cœur la disposition des ennemis. Sur émulateur Snes sur DS, j’ai grandement apprécié de jouer à pop’n twinbee (Il me faut vraiment une Dingoo), dans Rayman Origin, j’ai surkiffé chaque passage shmup sur les moustiques… Autant de petites piqures de rappel qui me rapellaient que oui, le shmup, j’aime ça ! De préference horizontal, j’ai étrangement un peu moins d’attrait pour le vertical, dommage pour Tohou. Non puis Tohou c’est super dur aussi. D’ailleurs, c’est souvent la le problème pour moi de ces jeux la : Ce sont des jeux de gamer, avec la difficulté qui va avec. Moi, j’aime jouer mais je ne suis pas bonne. Heureusement que les modes novices existent !

Sur PS3, on est un peu baisés niveau shmup, les jeux de ce genre sont concentrés sur la Xbox, comme Deathsmile qui me fait grave de l’œil (et dans un autre genre, FEZ qui me fait genre mais TROP envie et que ça a l’air d’être un petit bijoux, mais exclu Xbox. Ma copine m’a rappelé que du coté de la PS3 on avait l’exclusivité de Journey, ça m’a un peu consolée) Mais heureusement, il existe les jeux indépendant, et notamment la boite PixelJunk qui nous sert des jeux au visuel retro mais qui utilisent en contrepartie de manière intelligente les capacités de calcul des consoles actuelles. Et parmi eux, Pixel Junk Side Scroller, très sympathique jeu de shoot them up.

  Continue Reading »

Tags: , ,

« Newer Posts - Older Posts »